★ Pépino : c’était notre superstar ★

Il y a ces moments de la vie où tu voudrais pouvoir tout arrêter.
Faire une pause.
Revenir en arrière… Un peu… Vraiment pas beaucoup… Juste quelques minutes… Même une seconde.
Mais il n’y a rien qui empêche ce destin.
Rien.
Vraiment… rien.

Mardi passé, comme chaque matin, notre famille : mon amoureux, moi et notre chachouille superstar Pépino, on s’est levés. L’une avec la crève, l’autre sifflotant, et le dernier avec l’envie pressante de faire pipi et de vouloir sortir au plus vite.

Comme tous les matins, c’était une journée normale qui débutait ! S’entendre dire, comme tous les matins, à son chat : »Allé bon pipi et bonne promenade! »… Promenade… Promenade… surtout monter jusque chez mes parents oui! Ils habitent à 200m, et ce pour réclamer des doudouces et des croquettes, ensuite aller saluer la voisine en lui réclamant doudouces et lait, Whiskas messieurs, dames ; et finalement revenir avant 9h00 à la maison pour se reposer parce que ses matinées étaient chargées telles celles d’un ministre d’état !

Mais mardi quelque chose d’inhabituel s’est glissé sur son chemin de plaisance. D’abord il y a eu cette panne d’électricité dans tout le quartier mettant en rogne bien des voisins.

L’un parce que la porte de garage électrique ne se fermait plus, l’autre parce qu’il savait plus écouter les infos, moi sous la douche terminant de me laver les cheveux… Haaa la mauvaise blague ! Une animation garantie dans la rue et dans les foyers. Mon amoureux il discutait avec un voisin, n’a rien vu… rien entendu… tout était presque normal. 

En pourtant non loin de nous, Pépino se faisait surprendre par une gourmandise. Vous savez de celle que certaines gens préparent, avec méchanceté… Celle où l’on prend une bonne boulette de viande ou la plus belle croquette qu’on mélange à cette potion… oui oui celle où sur le flacon règne une tête mais de mort !

Il était 7h50 quand on l’a fait sortir… Il était pas encore 8h30 lorsque mon amoureux a entendu un miaulement… de plus en plus fort… Se dire que ce sot croit qu’on va le laisser dehors… Il savait qu’il était en danger et pour cause. Ouvrir la porte et le découvrir dans un état lamentable, se déplaçant plus que sur les pattes avant ! Notre coeur s’est arrêté violemment… 

Mais que se passait-il? Que lui arrivait-il ? 

Tenter de le rassurer… Constater que ses pattes arrières sont froides… Contrôler si il a été renversé par une voiture… Voir son petit coeur battre très très fort… La panique et le choc dans ses yeux… et dans les nôtres. Rien ne va plus il faut réagir et l’amener chez le vétérinaire. Il ne peut pas partir maintenant !

Le premier diagnostic est celui d’un coup violent porté à la tête et pas par un véhicule. Il a toutes ses griffes et ne montre aucun autre signe.

Il reçoit les premiers soins et il ne faut rien exclure. Il reçoit un antidote contre un éventuel empoisonnement même si n’a aucune trace. Sa gueule ne montre rien.

Il est très stressé, sa température est basse. On le dépose sous lampe UV afin de le réchauffer et le soulager… mais rien n’y fait. Deux embolies pulmonaires ne nous rassurent pas mais il se bat et il reconnaît notre présence.
Malheureusement tout s’enchaîne assez vite, à peine 24 heures plus tard son étant ne s’améliorant pas, toujours sous contrôle en clinique vétérinaire, les derniers examens prouvent qu’il a été empoisonné à l’antigel !
Surpris d’apprendre qu’il s’agit d’une «sucrerie» pour les chats et d’avantage pour les chiens. Ils sont attirées par ce genre de produit mais mortel !

On laisse encore beaucoup d’espoir parce qu’on sent qu’il se bat. 

Mais jeudi matin tôt tout se bouleverse, alors qu’une légère amélioration nous avait rassuré la veille au soir, recevoir l’appel en urgence te stoppe et t’annonce de te dépêcher parce que… 

Ce moment où on vient de t’arracher sauvagement, brutalement la moitié de ton coeur et tu pleures.

Une semaine, où chaque jour je me promets de ne plus pleurer mais la réalité et bien trop dur à accepter.

Se rappeler de ce lundi 21 mars 2005, où il entrait dans notre vie tel un gremlins parce qu’on le soignait pour une otite et une gale aux oreilles… Son strabisme qui lui faisait perdre de vue ses croquettes et te mordait les doigts… L’entendre hurler à la mort parce que tu venais juste de fermer une porte… On a très vite compris le message de l’anti-porte!

Le voir arrivée dans notre nouvelle demeure, tel un prince, escalader les buttes de terre et regarder au loin… vers l’avenir !
Sa gentillesse c’était sa réputation ! Son miaulement, tout droit tiré du siamois, chantait et… dérapait très souvent vers les aigus… pauvre nos oreilles !
Les caresses : c’étaient son bonheur et il nous le rendait bien par ses ronronnements tirés d’un vieux gros moteur diesel.
La dernière anecdote c’est l’histoire de son bol de croquettes… d’abord il ne les mangeait qu’en les virant du bol d’un revers de patte quand tout allait bien parce que bien souvent il tapait son museau dans le bol, celui-ci avançait pour terminer sa course au milieu de la cuisine… Des pieds dans le bol de croquettes c’était presque tous les matins ! Oui oui je sais ce que vous pensez mais pourquoi ne pas lui avoir collé son bol au sol? On y avait pensé bien sûr mais mon amoureux a trouvé mieux : l’anti-dérapant !

Des histoires, des moments intenses vécus avec lui, je pourrais en écrire un roman.
Ces instants de «notre» vie il devait encore en vivre beaucoup malheureusement quelqu’un nous l’a enlevé sauvagement. Cette personne est un assassin pour moi!
Même si nous avons des doutes sur une personne, on a promis à Pépino de ne pas se venger violemment mais justement.
Nous ignorions mais tout mauvais traitement sur un animal doit être dénoncé à la Police. Ce que nous avons fait et contrairement à ce que nous pensions nous avons été très bien reçus et compris parce qu’aujourd’hui on nous a retiré le droit de vivre heureux dans notre «famille».


★ Notre Pépino était notre superstar ★
♥ On t’aime ♥
☆ Repose en paix ☆


C’est mon hommage à Pépino partit le jeudi 29 novembre 2012.

Ce soir j’ai terminé d’écrire mon hommage et en même temps une petite boule de poils a rejoint notre famille… Elle s’appelle Lilla et vous pourrez la suivre sur Instagram ! Elle est toute mignonne, câline et adorable !
C’est encore difficile. Elle ne remplacera jamais Pépino, mais elle nous réchauffe le coeur. Ce soir j’aurai pleuré et surtout rigolé… Une nouvelle vie nous a rejoint et on va super bien s’en occuper !

4 Commentaires sur “★ Pépino : c’était notre superstar ★

  1. Pergamina says:

    Oh minette, c’est si triste de te lire et ça me révolte ! Faire du mal à une petite bête consciemment c’est impardonnable.

    Mais lire la souffrance de ton Pépino, c’est trop dur 🙁 Je suis désolée pour toi, vraiment.

    Mais accueillons Lilla avec plein d’amour ! Elle ne le remplacera pas, mais elle se créera une petite place aussi 🙂

  2. Manola says:

    ❤ ❤ ❤ ❤ Toi… tu es vraiment une personne speciale et Pepino il savait combien vous deux l’aimez. Meme la petite Lilla elle est très chanceuse de vous avoir rencontrés. Elle sera super heureuse avec vous 🙂 Voilà… maintenant je dois me remettre au travail… pas facile avec les larmes aux yeux! Ti abbraccio forte forte forte.

  3. Julie Adore says:

    Mes chers amis, la vie est cruelle, mais c’est surtout les gens qui nous causent des ennuis ( et souvent mortelles)
    Dieu voit tout!

    Welcome Lilla :))

  4. Pingback: 4 bougies avant Noël #ecolochic Chiara & Moi | Chiara & Moi - Bijoux au crochet - Idées déco & recyclage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


1 + 6 =